Selon des données recueillies par Statistique Canada, entre 2009 et 2011, 40% des Canadiens durant l’hiver étaient en-dessous du niveau de vitamine D sanguin recommandé. Cela dit, la plupart des spécialistes estiment à beaucoup plus ce pourcentage.

Les fonctions de la vitamine D, une vitamine liposoluble, sont multiples. Vous connaissez pour la plupart son rôle dans l’absorption du calcium et du phosphore (la santé des os et des dents, entre autres), mais elle fait beaucoup plus que ça. La vitamine D influence :

  • Le système immunitaire
  • Le système cardiovasculaire
  • Le système respiratoire
  • Les muscles
  • Le développement du cerveau

De plus, elle a un effet anti-cancer très puissant. Des études ont montré un effet préventif pour les cancers colorectal, du sein, de la prostate et du pancréas.

La vitamine D peut se retrouver dans l’alimentation, mais notre principale source provient de l’effet des rayons du soleil au contact de la peau; spécifiquement l’action des rayons UVB. Il est d’avis qu’à partir du mois d’octobre, et ce, jusqu’en avril inclusivement, le temps et la surface d’exposition ainsi que la puissance des rayons ne sont pas suffisants pour maintenir un niveau sanguin de vitamine D optimal.

Les recommandations actuellement sur la quantité quotidienne de vitamine D que nous devons prendre se situent entre 400 et 2000 UI, selon l’âge. Un dosage au-delà de 2000 UI par jour est possible, mais il est recommandé d’avoir un suivi médical.

Mes recommandations : à partir d’octobre, prenez quotidiennement un supplément de vitamine D3 (la meilleure forme disponible de vitamine D) à raison de 2000 UI par jour. À partir du mois d’avril, si pour certaines raisons votre exposition au soleil se fait rare même l’été, continuez à raison d’au moins 1000 UI par jour. L’été, l’idéal est de profiter quotidiennement du soleil pour environ 20 minutes, sans protection solaire (les protections solaires empêchent la synthèse de vitamine D au niveau de la peau).

 

CRÉDIT PHOTO
ATP Vitamine D3

Vitamine D3

RÉFÉRENCES

New Vitamin D Guidelines

http://www.statcan.gc.ca/pub/82-624-x/2013001/article/11727-eng.htm

Ma Y, Zhang P, Wang F, et al. Association between vitamin D and risk of colorectal cancer: a systematic review of prospective studies. Journal of Clinical Oncology.2011;29(28):3775-3782.

Jenab M, Bueno-de-Mesquita HB, Ferrari P, et al. Association between pre-diagnostic circulating vitamin D concentration and risk of colorectal cancer in European populations:a nested case-control study. BMJ. 2010;340:b5500.